Commune d’Atzara

Sautez la barre de navigation et rendez-vous directement aux contenus

Atzara

L’Ecole d’Atzara

Atzara a été le berceau de nombreux artistes. Une partie de la culture artistique de 1900 s’est formée dans ce village, où le mécénat a occupé le devant de la scène pendant plus de 50 ans. Les artistes se penchaient sur les mœurs et les traditions des communautés et représentaient plusieurs aspects de la vie quotidienne de la population.

Cette tradition remonte au début du siècle passé, lorsque des artistes ibériques, des étudiants espagnols de l’Académie des Beaux Arts de Rome et un groupe de jeunes habitants d’Atzara se rencontrèrent à l’occasion du Jubilé. Parmi les italiens, se distinguait un groupe en tenue de cérémonie typique du village d’Atzara.
Le désir de connaître une réalité dans laquelle étaient conservées les mœurs liées à des styles de vie d’antan se traduisit dans un voyage d’exploration. Par ailleurs, dans la période entre le XIX et XX siècles, le folklore était fort diffusé et apprécié dans le milieu des artistes espagnols, où à l’époque se dégageait le mouvement du "Costumbrismo".

Le premier artiste qui débarqua en Sardaigne fut Eduardo Chicharro de Madrid. Le gouvernement espagnol lui accorda l’autorisation lui demandant, en échange, un grand tableau peint sur place. L’a rtiste décida ainsi de peintre le Ritorno alla festa di San Mauro, mais à cause d’une maladie il fut obligé de retourner vite en Espagne. Quelques années plus tard, en 1907, un autre étudiant de l'Académie débarqua à Atzara, Antonio Ortiz Echagüe, qui décéda dans les années Quarante et qui fut l'un des plus célèbres artistes espagnols de sa génération et le fondateur du Costumbrismo. Parmi ses œuvres, «La festa della confraternita» a largement contribué à le rendre célèbre au niveau international.

Chicharro et Ortiz jetèrent les bases pour la création d’une “académie spontanée”. Sur ces collines, se constitua un cénacle auquel participèrent les artistes les plus célèbres de l’île, comme Antonio Ballero, Giuseppe Biasi, Filippo Figari, Carmelo Floris, Mario Delitalia, Stanis Dessy.
Parmi les derniers artistes qui séjournèrent à Atzara figurent Bernardino Dequiros, l’auteur d’un tableau destiné au cimetière de Nuoro, et Antonio de Castillo, qui demeura dans le village pendant quelques mois.
Mais bien d’autres artistes vécurent à Atzara: Giuseppe Biasi ; Galep, le célèbre auteur de Tex ; Filippo Figariche, qui créa ici des tableaux très appréciés exposés dans le Palais du Gouvernement de Cagliari.
Atzara est également le village où à vu le jour Antonio Corriga, peintre célèbre du XX siècle, dont les œuvres sont connues partout dans le monde.

 
© Commune d’Atzara    |  Page d’accueil | Contacts | Plan du site | ConsulMedia 2007